Cour dOutre-mort

La Cour d’Outre-mort

La Cour d’Outre-mort qui siège à la Cité des Morts, Shae Mordaï, en Aërénal est ce qui se rapproche le plus de divinités foulant la terre.

C’est la perte d’Aeren la prophétesse qui est à l’origine de l’existence de la Cour. Décidés à ne plus perdre les plus grands des leurs à l’oubli de Dolurrh, les elfes menèrent de nombreuses recherches pour préserver leurs héros de la mort, profitant des nombreuses zones d’affinité liées à Irian et Mabar qui parsèment leur île-continent. Plusieurs pistes , parfois diamétralement opposées, furent explorées. L’une d’entre elles triompha, par mérite pur ou pour avoir réussi à éliminer ses rivales. La Cour d’Outre mort est l’achèvement ultime de ces recherches.

Contrairement aux morts-vivants, les outre-morts sont liés à l’énergie positive tirée d’Irian et de la foi des Aérënis. Les morts_vivants sont d’ailleurs pour eux des abominations : pour subsister, ils volent leur énergie aux vivants. L’exemple le plus flagrant est le vampire, mais les Aérënis soutiennent que même un mort vivant plus basique est comme un accroc dans la toile du monde et en draine lentement la vie.

Cependant, devenir un outre-mort n’est qu’une étape. D’après les Aërénis, l’élévation de l’âme elfique ne peut se faire qu’au cours d’un voyage spirituel de plusieurs milliers d’années, que seuls les outre-morts peuvent accomplir. Les plus anciens et les plus sages des outre-morts sont des êtres à part, dotés de l’expérience et du savoir de plusieurs millénaires. Les elfes n’adorent pas les outre-morts ayant accompli leur ascension comme des divinités individuelles, mais plutôt comme un tout, représentant l’incarnation ultime de la race elfe.

Cependant, le principe de l’existence de la Cour a une limite : sans zone d’affinité à Irian ou le support des fidèles, un outre-mort ne peut rester en éveil. Permettre à de trop nombreux elfes de devenir outre-mort deviendrait alors un fardeau trop lourd pour la population de l’Aérënal et les zones d’affinité à Irian qui parsèment l’île. Le plus grand honneur que puisse recevoir un Aérëni est donc d’être choisi à sa mort pour devenir un outre-mort.

Religions
Index

Cour dOutre-mort

Pathfinder / Eberron FR rhyn